Alor 2016

Time : April, 10 to 22 – 2016

Equipment used : Nikon D300 Sea&Sea, 1 flash YS-250 (drowned the other one on the first dive, used a YS-D2 nicely proposed in spare on last dive), Tokina 10-17 mm, Macro Nikkor 105 mm VR.

Alor is a destination that needs to be earned. After 34 hours of travel, 4 different aircrafts, an hour and a half by car and 30 minutes by boat, here we are finally!

We stayed at Club Alor Divers, run by a very friendly couple, Harriet and James. Some very nice bungalows on a beautiful beach, with an incredible reef within reach of palms, what more could you ask for.

The dives follow each others without limit, and are very varied, caves, walls, muck dives, not to mention the house reef which really deserves the attention, especially for night dives.

Everything is to be seen, big and small, from the hammerhead shark to the pygmee seahorse, and there is a feeling that everything can happen at any moment. Diving conditions can sometimes be sportive, with current changing rapidly, cold or hot, sometimes downward, and often strong.

Photographic harvest mixed, because of a strobe drowned from the very first dive (this is what happens after 34 hours of travel…), which forced me to work mainly with a single one. But many beautiful things seen, for this first foray into Indonesia for us. Too bad it’s such a long way to go…

Alor est une destination qui se mérite. Après 34 heures de voyages, 4 avions différents, une heure et demie de voiture et 30 minutes de bateau, nous y voilà enfin !

Nous avons séjourné au club Alor Divers, tenu par un jeune couple très sympathique, Harriet et James. Quelques petits bungalows très corrects sur une plage magnifique, avec un récif incroyable à portée de palmes, que demander de plus.

Les plongées s’enchaînent sans limites, et sont très variées, grottes, tombants, muck dives, sans oublier le house reef qui mérite vraiment le détour, en plongée de nuit notamment. On voit de tout, du gros comme du petit, du requin marteau à l’hippocampe pygmée et on sent que tout peut arriver, à chaque instant. Les conditions peuvent être parfois sportives, avec du courant changeant rapidement, froid ou chaud, parfois descendant, et souvent fort. 

Moisson photographique mitigée, en raison d’un flash noyé dès la première plongée (voilà ce qui arrive après 34 heures de voyage…), ce qui me contraindra à travailler essentiellement avec un seul flash. Mais beaucoup de belles choses vues, pour cette première incursion en Indonésie pour nous. Dommage que ce soit si loin…

Please follow and like us:
Follow by Email
Facebook
Twitter

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.